Mairie de Paris

Communiqué du 09 novembre 2000
Inauguration de la statue en hommage au Général de Gaulle

FLECHE

 

En hommage à la mémoire du Libérateur de Paris et de la France, la Mairie de Paris et la Fondation de la France Libre ont rédigé une convention de partenariat pour la réalisation d’une statue du Général de Gaulle à Paris, Ville Compagnon de la Libération. Cette convention a été approuvée par le Conseil de Paris le 22 novembre 1999 et signée le 25 février 2000.

A la Fondation de la France Libre revient la prise en charge financière de la réalisation de la statue dont le coût est de 4,5 MF (690.000 €) (statue, socle, inscriptions, transport et pose).

A cette fin, elle a organisé une souscription nationale après avoir réuni en septembre 1999, pour le choix de l’œuvre, un jury présidé par le Général d’Armée Jean SIMON et Monsieur Jean TIBERI, Maire de Paris. Ce jury a examiné les maquettes qui avaient été demandées à quatre sculpteurs : Jean CARDOT, William CHATTAWAY, Philippe GAREL et TIM. Une majorité de voix s’est finalement portée sur le projet de Jean CARDOT.

La Mairie de Paris s’est chargée d’offrir et d’aménager le site destiné à recevoir le monument. En cohérence avec le moment historique choisi pour représenter le Général de Gaulle, la descente triomphale des Champs-Elysées le 26 août 1944, Monsieur Jean TIBERI, Maire de Paris, a proposé que la statue soit installée Place Georges Clemenceau au carrefour de l’Avenue des Champs-Elysées et de l’Avenue Winston Churchill, dans l’axe de l’Avenue Marigny et face à une des entrées monumentales du Grand Palais.

L’implantation de la statue s’est accompagnée d’un important aménagement de cette place qui se caractérise par la création d’une vaste esplanade, la voie de desserte entre les avenues des Champs-Elysées et du Général Eisenhower ayant été supprimée.

La reprise de l’alignement des avenues Winston Churchill et des Champs-Elysées a nécessité un nouveau nivellement de l’ensemble de cet espace. La place est traitée uniformément en asphalte noir. Une étroite bande en bronze de forme ovale incrustée dans le sol, délimite l’emplacement du monument.

La Mairie de Paris prévoyant dans les années à venir une rénovation des jardins des Champs-Elysées, le terre-plein pourra être inclus dans le futur projet d’ensemble. Tous ces travaux sont financés par la Mairie de Paris et s’élèvent à plus de 5MF (775.000 €).

A l’issue de son implantation, la Fondation de la France Libre fera don de la statue à la Mairie de Paris qui en assurera l’entretien.

La hauteur de la statue est de 3,60m. Elle est réalisée en bronze de même que le socle qui mesure 3,85m. Sa forme en V évoquant le symbole de la Victoire contribue au dynamisme du monument. Il porte les inscriptions suivantes, en direction de la Place de la Concorde : " Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !… " ( Discours du Général de Gaulle, 25 août 1944) et en direction de l’Etoile : " Il y a un pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde " (Discours du Général de Gaulle à Londres en mars 1941).

fleche